A Travellerspoint blog

3 au 10 juillet

all seasons in one day 38 °C
View Burkina Faso 2012 on Travelling_rox's travel map.

3 juillet. Après plusieurs tentatives, je réussis enfin à effectuer un retrait au guichet de la banque. Pas évident, avec les coupures d'électricité que l'on a connue dans les derniers jours. Au boulot, je travaille toujours très fort sur la préparation de ma formation sur le logiciel Word.
Le chat de ma famille d'accueil n'est pas revenu à la maison depuis dimanche. Ce n'est pas dans son habitude. On pense qu'il s'est fait attrapé et mangé par des gens moins bien nantis.

4 juillet. Mercredi. Une autre journée intensive au boulot. Je parviens à achever la présentation Powerpoint de ma formation ainsi que le cahier du formateur. Olivia et moi passons acheter du tissu pour faire coudre des pantalons. En soirée, je m'assois avec Steve pour lui raconter une légende amérindienne, "Comment l'ours perdit sa queue". Steve, qui adore les histoires, est très content! Il m'écoute dans le silence le plus complet!

5 juillet. Date limite pour la production des cahiers de formation, qui doivent passer à l'impression. Dans la nuit, un orage éclate, de sorte que, au matin, l'approvisionnement en électricité est très irrégulier. Impossible d'avoir accès à Internet de la matinée! Heureusement, les choses entrent dans l'ordre et, vers 18h, tout est fini. En soirée, Sonbié, un collaborateur d'Olivia, nous invite prendre un verre et manger du poulet grillé. Il emmène un ami, ça sent le rendez-vous arrangé. Impossible de verser nous même nos boissons, ils insistent pour verser nos verres. La présence bien éclairée d'Olivia transforme la soirée en une ambiance décontractée et agréable.

6 juillet. Vendredi. Aujourd'hui, tous les stagiaires assistent à la formation sur l'étude de marché, donnée par Arianne. Les participants semblent très motivés et la formation est bien exécutée. Ils sont dynamiques et l'interaction est bonne.
En soirée, nous nous rejoignons pour dîner ensemble, afin de fêter la fin de la première formation.

7 juillet. Samedi. Je pars, avec Olivia, vers Bobo. Nous allons faire du magasinage au marché. Nous partons donc très tôt avec un autobus de la compagnie Rakieta. Les sièges sont réservés et ils appellent les passagers, un à un, dans l'ordre des sièges. C'est long, les gens s'entassent et s'impatientent. Il fait déjà chaud. Le système est clairement inefficace.
Nous arrivons à Bobo-Dioulasso vers 10h. Nous achetons immédiatement les billets de retour, pour 14h. Comme c'est la fin de semaine, les places partent très vite! En quittant la gare d'autobus; on prend la direction du marché. Premier arrêt, les Dan fanis. Il s'agit de tissus de pur coton burkinabè. Je suis mandatée par notre accompagnateur, Alex, pour lui en rapporter à Banfora. Après environ une heure de négociation, on s'entend pour un prix. 13 000 FCFA le lot (un pagne et 3/4 par ensemble).Somme toute, un prix décent. Nous regardons également pour acheter des items que ma mère d'accueil souhaite apporter à sa sœur lors de ses vacances en France. Nous passons également au Marina Market, un supermarché à l'occidentale, pour acheter quelques trucs spéciaux pour la fête du soir. Personnellement, je n'ai pas appréciée l'expérience. Trop de blancs et trop cher pour rien. En plus, les clients se font assaillir, à la sortie, par des mendiants.
Après avoir faits nos achats, on retourne à Banfora, enfin de s'assurer que les préparatifs pour la fête du soir avance bien. J'aimerais pouvoir dire "afin de mettre la main à la pâte", mais j'étais clairement inutile! Ma mère d'accueil a invité beaucoup d'amis et de collègues pour fêter notre présence à Banfora et la réussite scolaire de Marie-Christine. Depuis le petit matin, les nounous de la famille sont aidées d'amies. Elles sont environ 6 en cuisine, avec des rotations. Brochettes, crêpes, aloco, frites, croque-monsieur, etc. Vers 20h, la musique se fait entendre et les invités commencent à arriver.
Marie-Christine danse

Marie-Christine danse

Une voisine et moi

Une voisine et moi

Marie-Thérèse, Alex et moi

Marie-Thérèse, Alex et moi

158.jpg161.jpgMarie-Christine et moi

Marie-Christine et moi

Laure-Cheryl et moi

Laure-Cheryl et moi


008.jpg009.jpg

8 juillet. Aujourd'hui, on va, en groupe, visiter les Pics de Sindou. Le départ est fixé à 11h30, à partir de chez Tanti Karama. En début de matinée, Alex vient à la maison pour la séance photo familiale. Tous s'habillent bien.
009.jpg010.jpg011.jpg118.jpg120.jpg
Steve est d'abord très récalcitrant, puis, après quelques photos, il embarque dans le jeu.
003.jpg004.jpg005.jpg178.jpg180.jpg182.jpg2IMG_0784.jpg1IMG_0791.jpgIMG_0792.jpgIMG_0797.jpgIMG_0800.jpg

Après une montée assez abrupte, on rejoint un plateau, entouré de pics formés par des sédiments.
190.jpg193.jpg207.jpg208.jpg209.jpg210.jpg211.jpg212.jpg213.jpg214.jpg219.jpg232.jpgIMG_0811.jpgIMG_0812.jpgIMG_0815.jpgIMG_0821.jpgIMG_0829.jpgIMG_0830.jpgIMG_0832.jpgIMG_0839.jpgIMG_0840.jpgIMG_0845.jpgIMG_0878.jpgIMG_0879.jpgIMG_0892.jpgIMG_0899.jpgIMG_0916.jpgIMG_0917.jpgIMG_0919.jpg

Le premier village de Sindou y était déjà installé au 13e siècle. L'emplacement protégeait bien les villageois contre les guerres tribales. 228.jpg229.jpg
Depuis le plateau, on entrevoit l'actuel village de Sindou.
Bien que le village soit maintenant situé en contrebas, les villageois montent toujours sur le plateau afin d'y faire des sacrifices et les initiations. Une portion du plateau, réservée aux initiations, est interdite aux étrangers.
Enfin, on redescend les marches jusqu'à la route.
235.jpg237.jpg239.jpg241.jpgIMG_0923.jpgIMG_0925.jpgIMG_0930.jpg

La saison des chenilles est officiellement lancée! Celles-ci se nourrissent exclusivement des feuilles de Karité. Elles se mangent frites, en sauces ou seules.
IMG_0934.jpg
Les gens les broient parfois pour les mélanger à la sauce. Marie-Ève est la première du groupe à en manger.
IMG_0935.jpg

Outre les chenilles, c'est également la saison des éphémères. Après la pluie, celles-ci envahissent les maisons, vers 18h. En une heure, elles perdent leurs ailes et meurent. Les gens les ramassent, les sèchent, leur enlève leurs ailes et les font frire. On les mange en collation, salées.
266.jpg267.jpg
Ici, Mélanie goûte aux éphémères.

9 juillet. Lundi. Première journée de formation. Au petit matin, un orage éclate. Même si il n'y a pas de panne, on sait que la formation commencera en retard. Alex, Fethi et moi nous rejoignons vers 7h45 au travail, afin de préparer la salle. La formation commence 45 minutes en retard.
259.jpg
Le groupe est constitué exclusivement de femmes. La plupart n'ont pas d'expérience avec les ordinateurs. Certaines n'y ont jamais touché. Comment leur expliquer le fonctionnement de Word et par où commencer? Elles apprennent très vite, surtout avec la pratique. Nous rattrapons notre retard pour finir à 13h. Alex nous invite au restaurant pour souligner notre bon travail. Cette après-midi, c'est un congé bien mérité.

10 juillet. Fin de la formation Word. De 7h45 à 13h, on travaille fort. Les notions enseignées sont beaucoup plus complexes que la veille mais les participantes s'attaquent à la tâche avec détermination.
265.jpg
Au final, elles y parviennent avec facilité. Je suis très fière d'elles. Elles nous expriment; en fin de journée, une grande gratitude. Après que l'aînée ait dit quelques mots de remerciement, les participantes se sont mis à taper des mains à l'unisson avant de nous "envoyer" leur gratitude en tendant leurs mains vers nous, ce à quoi on doit répondre en mettant les mains sur le cœur.
Cette après-midi aussi, c'est congé. Après le déjeuner et la sieste, je vais au marché avec Marie-Christine. J'en profite pour acheter du maïs, pour nous faire du popcorn.

Posted by Travelling_rox 06:20 Archived in Burkina Faso

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint