A Travellerspoint blog

19 au 24 juillet

all seasons in one day 39 °C
View Burkina Faso 2012 on Travelling_rox's travel map.

19 juillet. Je commence le travail à midi, pour me rendre compte que toute la journée de travail, formation comprises, est reportée en raison des obsèques du gardien.
Je me rends alors chez Tanti Dao pour la séance de photos familiale.

Puis, je termine la séance photo pour la famille Karama. Il est à noter que ce nom s'écrit "Carama" en Français. Il s'agit donc ici de son orthographe dioula.
Marie-Christine me rejoint ensuite pour aller faire quelques courses. Nous nous rendons donc au marché où j'achète quelques souvenirs à offrir en cadeau.Comme je propose ensuite d'acheter du poulet braisé pour le souper, nous achetons le nécessaire pour compléter le dîner. Je peux enfin apprendre comment faire la sauce épicée aux tomates qui accompagne les patates douces!

20 juillet. Vendredi de congé. Direction, les cascades! Après une journée à se reposer au Soleil et dans l'eau, nous quittons les lieux afin de nous préparer pour le dîner.
Malheureusement, la conduite du chauffeur fait en sorte que la voiture cogne un roche. Celle-ci émet maintenant des sons anormaux. Le chauffeur nous laisse donc en bord de route pour aller changer de voiture. Entre-temps, Marie-ève, Mélanie et moi allons explorer les environs, des champs de canne à sucre. Nous goûter même une canne. C'est très fibreux. Pour la déguster, il faut croquer pour en extraire le jus. Le goût est légèrement sucré, beaucoup moins que ce à quoi je m'attendais!
Le groupe se rend en vitesse chez Alex pour se changer avant d'aller dîner au restaurant de l'hôtel Canne à sucre. Il s'agit d'un complexe de luxe. Je dois avouer y avoir vécu un certain malaise. Manger un plat à 5000 francs, alors que certains ici considèrent une assiette de riz à 500 francs hors de prix. Quand on voit des enfants mendier dans la rue, tous les jours; on remet en question la nécessité de ce luxe.
De retour de dîner, Marie-Christine et moi terminons de défaire mes tresses, assises devant la télé. En tout, il aura fallu environ 4 heures pour en venir à bout.

21 juillet. Samedi. Après une grasse matinée, Marie-Christine et moi partons nous faire tresser. En tout, il faut compter environ 4 heures de travailler, avec deux coiffeuses. Cela coûte 4000 francs, incluant les mèches, soit 8 dollars canadiens.
En soirée, je suis invitée, avec Alex, Michel et Sombié, à prendre un verre et dîner. Les hommes commandent d'abord 3 gros poissons, avant d'y ajouter 2 poulets. Il y a clairement de l'abus, cela fait plus d'une bête par personne! Comme à l'habitude, la soirée est très agréable et les conversations, fascinantes. Cela me permet de réaliser l'étendue de mes lacunes en histoire et en politique africaine!

22 juillet. Dimanche. Il pleut, beaucoup. Les averses se suivent et il ne semble pas que nous verrons la fin de cette pluie aujourd'hui! Une pause permet néanmoins à Marie-Christine et moi de nous rendre, vers 15 heure, au marché, faire quelques achats de dernière minute. Le marché est un véritable champs de bataille truffé de trous d'eau vaseuse. Je réussis néanmoins à y trouver un sac pouvant me permettre de transporter mes effets personnels pour mon retour au Canada. Nous en sortons les pieds bien sales.
Je suis invitée, tout comme l'ensemble des stagiaires, à dîner chez élisabeth, qui accueille Marie-ève. Toutefois, comme il ne reste que très peu de temps en famille (1 semaine), je préfère passer la soirée en famille. Avec Marie-Christine, nous effectuons quelques achats pour planifier une belle soirée. Au menu, pain doré et aloco. Pour combler cette fin de journée sous le thème de la pluie, j'achète deux disques de films piratés. Eh oui, ici, les films piratés se vendent au marché, à 1 dollar le DVD. Ceux-ci contiennent presque toujours une dizaine de films. Les copies originales sont plus difficiles à trouver et se vendent à des prix comparables à ceux que l'on connait au Québec.

23 juillet. Lundi. Je ne travaille pas en avant-midi. Avec Marie-Christine, on se rend chez Arianne afin d'effectuer la séance photos familiale.

Nous nous rendons ensuite chez Mélanie, afin que je m'acquitte de la même tâche.

En après-midi, je rencontre enfin la comptabilité pour la formation sur l'archivage. Il faut savoir que cette rencontre a été repoussée par trois fois.

24 juillet. En matinée, je vais, avec Marie-Christine, au marché. J'y achète du Bazin, un cadeau que je souhaite offrir à Olivia, en reconnaissance pour son accueil.
J'y achète également une bassine pour le lavage des mains. Le groupe a ciblé une petite école défavorisé de Bobo-Dioulasso à laquelle nous souhaitons offrir des craies, des ardoises et quelques jouets pour les enfants. Toutefois, je me suis dis que la bassine pourrait aider à renforcer le réflexe du lavage des mains chez les petits. Après tout, la majorité des maladies les plus fréquentes, ici, sont souvent liées à un manque d'hygiène.
En après-midi, je rencontre brièvement le télécentre et le secrétariat, afin d'effectuer un dernier suivi de la formation en archivage.

Posted by Travelling_rox 05:04 Archived in Burkina Faso

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint