A Travellerspoint blog

Toubabous

Toubab. Au pluriel, Toubabou. En Mandingue, cela signifie "blanc". L'origine du terme remonte aux débuts de la colonisation. à l'époque, la quasi-totalité des blancs venant travailler dans les zones reculées d'Afrique étaient des médecins, des Toubibs. Le terme Toubab en découle donc.
Dans les rues, les enfants prennent un plaisir fou à la crier lors de notre passage. Parfois, ils crient carrément "le blanc".
Lorsque l'on décide de passer par les sixmètres, les ruelles entrecoupant les quartiers, impossible d'y échapper. Entre les enfants qui, amassés aux carrefours, crient en sautant sur place et les hommes rassemblés pour prendre le Grain, le thé, chaque pas engendre de nouveaux "toubabou".
Les enfants viennent souvent à notre rencontre, en tendant la main pour que l'on la serre. Par contre, plusieurs jeunes enfants ont très peur de nous. Ils sont carrément terrorisés, pleurent et agrippent la jupe de leur mère.
Si, dans un premier temps, cela est drôle, voir mignon (en ce qui concerne les enfants), cela devient rapidement moins agréable.

Être blanc en Afrique, vient aussi avec certains préjugés. Les blancs subissent ici une forme de préjugés, parfois "favorable".
Généralement, il est pris pour acquis qu'un blanc est riche, avec tous les désagréments que cela comporte. Aussi, plusieurs marchands augmentent drastiquement les prix pour les étrangers.
On sent toujours que les gens nous accorde une grande importance. Certes, il est culturellement important pour les burkinabè de bien recevoir leurs invités. Toutefois, cela semble accentué lorsque les invités sont blancs. Je prendrais ici l'exemple de l'une de mes nounous, qui a sermonnée une fille venue aider à la préparation pour la fête donnée par ma famille d'accueil le 7 juillet dernier: "Ne coupe pas l'Aloco n'importe comment, ce n'est pas n'importe qui qui va le manger, ce sont des blancs!".
Pour cette raison, il est difficile de développer une relation d'égal à égal. Même si l'on a le sentiment d'avoir atteint ce niveau d'égalité avec une personne, il y a toujours des choses qui vous rappellent que l'on est avant tout un blanc.

Posted by Travelling_rox 08:05 Archived in Burkina Faso

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint