A Travellerspoint blog

Freitag, den 22.Juli

Vendredi le 22 juillet

rain 16 °C

Toute de suite après la fin des cours, nous nous réunissons pour aller manger des sushis dans Friedrichshain. Photo de groupe!

Photo de groupe!


Après, on se promène un peu dans le quartier, question de trouver une super boutique : Packattack. Alors, ils font des sacs à la main, à partir de matériaux recyclés (principalement toiles). Les sacs sont magnifiques, mais vraiment pas dans mon budget. Quand même, c'est à visiter, il s'agit d'un atelier-boutique, sur Gartnerstrasse, toujours dans Friedrichshain.

Ensuite, nous rejoignons Sophie et Frédérica au cinéma. Nous allons voir un film français, en Allemand.
images?q=tbn:ANd9GcRCLNZN5fL1aBZ8iukan0PMMB9F7cp5uiJEa4psX_n_3gPxqEDBf7fgapw
Voir l'entrée Internet Movie Database pour Les petits mouchoirs
Super film, très bons acteurs!

Ensuite, nous faisons une visite du Reichstag. Comme il faut réserve au minimum trois jours à l'avance, on ne choisi pas trop la température que l'on aura. Manque de chance, il pleut!
Vue depuis la coupole du Reichstag. En extra : la pluie perlant le longue de la paroi de celle-ci.

Vue depuis la coupole du Reichstag. En extra : la pluie perlant le longue de la paroi de celle-ci.


La visite du Reichstag est l'une de ses visites que l'on se doit de faire. En plus, c'est complètement gratuit! À l'arrivée, on doit passer un contrôle de sécurité (comme des les aéroports, avec détecteurs de métaux), puis un garde guide les visiteurs vers l'ascenseur, où un autre garde nous fais monter jusqu'au niveau du toit. Puis, des guides nous tentent gentiment des Audioguides. Ces derniers sont aussi gratuits, et disponibles dans une douzaine de langues.
L'intérieur de la coupole, par mauvais temps.

L'intérieur de la coupole, par mauvais temps.

Posted by Travelling_rox 08:12 Archived in Germany Comments (0)

Donnerstag, den 21. Juli

Jeudi le 21 Juillet

rain 19 °C

Aujourd'hui, après l'école, je suis allée à la bouquinerie d'Oxfam, sur Hauptstrasse, dans Schöneberg. Je me suis achetée Der Pianist (Le Pianiste) et 1001 Nacht (Les contes des 1001 nuits). Sinon, pour ce Jeudi là, c'est plutôt étrange, parce que je ne me souviens plus du tout de ce que j'ai bien pu faire. En plus, je n'ai pas pris de photos. Je suppose donc que j'ai du prendre une soirée relaxe pour étudier, faire du lavage, etc. C'est plate, mais ça arrive.

~Si jamais j'ai un éclair de génie qui me revient, je modifierai ce message pour raconter ma journée...~

Posted by Travelling_rox 07:51 Archived in Germany Comments (0)

Mittwoch, den 20. Juli

Mercredi le 20 juillet

rain 20 °C

Aujourd'hui, après l'école, nous avons une activité organisée. Initialement, nous devions faire un promenade à l'Olympia Stadium, mais puisqu'il pleut atrocement, les plans sont changés. Nous allons visiter le Musée de la DDR (Deutsche Demokratisch Republik / République démocratique d'Allemagne).
web-10.jpg
Le musée explique la vie en Allemagne de l'Est, en se divisant d'après les différents aspects de la vie : la division physique de Berlin et de l'Allemagne de l'est, la politique, les loisirs, la mode, les enfants, l'approvisionnement et le rationnement, l'armée, les moyens de transports, etc. Somme toutes, très intéressant et pas cher du tout (3euros 50). Par contre, comme il fait très mauvais, il y a beaucoup trop de gens dans le musée, qui est plutôt petit.

En fin de soirée, on se rejoint chez Louise qui, avec Myriam, a préparé un très bon repas pour tout le monde. Au menu : Risotto aux champignons accompagné de poulet et de salades et deux choix de desserts. Nous passons encore une fois une très bonne soirée en bonne compagnie. C'est par la même l'occasion parfait pour connaître un peu les nouveaux étudiants, arrivés Lundi.
Étudiants présents lors du souper de Louise et Myriam.

Étudiants présents lors du souper de Louise et Myriam.

Posted by Travelling_rox 13:19 Archived in Germany Comments (0)

Dienstag, den 19. Juli

Mardi le 19 Juillet

overcast 21 °C

Aujourd'hui, nous avons une visite organisée par l'école. Nous allons visiter un ancien bunker!
Enseigne apposée près de la porte d'entrée du bunker. L'autre côté de l'édifice arbore la même phrase, en Allemand.

Enseigne apposée près de la porte d'entrée du bunker. L'autre côté de l'édifice arbore la même phrase, en Allemand.

Un cliché rapide très avantageux d'un groupe d'étudiants en pleine discussion.

Un cliché rapide très avantageux d'un groupe d'étudiants en pleine discussion.


Le tour qui a été sélectionné pour nous est intitulé : Métro, Bunker et Guerre Froide. En effet, on visite deux bunkers ayant été construits durant la Guerre froide. Comme les photographies sont interdites, je n'ai pu prendre qu'une seule photo, avant d'entrer dans le bunker à proprement parler.
Porte du bunker

Porte du bunker


Nous commençons la visite par un Bunker civil : Blochplatz. Ce bunker a une capacité légèrement supérieure à 3000 places. Le guide parle uniquement en Allemand, et ne semble pas avoir été prévenu qu'il s'agissait d'un groupe d'étudiants en langues, puisqu'il parle excessivement vite!. À l'entrée du premier bunker, il nous met en mise en situation. Imaginons que, demain, une guerre atomique se déclare; où souhaiterions-vous être? Évidemment, la majorité des étudiants répondent "Ici, dans un bunker". Le guide continue ses explications. Ils nous montre une carte des différents bunker dans Berlin, à l'époque. Puis, il fait le total de la capacité de ceux-ci, moins d'un pourcent de la population pourrait s'y réfugier". L'Allemagne se trouve en 13ème place sur le classement mondial en cette matière. Devinez le premier? La Suisse, avec une surcapacité (plus de 100% de la population pourrait se réfugier dans un bunker en Suisse). Le guide redemande "Alors, si une guerre se déclare demain... Où souhaiteriez-vous être? En Suisse, non?".

Nous continuons ensuite jusqu'à une salle contenant une machine approvisionnant le bunker en air et la filtrant. Le guide nous demande comment la sélection pour ses 3000 places se ferait? "Premièrement, il nous faut un médecin, il y a un médecin dans la salle?" Au grand étonnement du guide, il y a un étudiant en médecine dans notre groupe. Étonné, il continue. "Si nous restons longtemps dans ce bunker, entassés, nous aurions besoin de...?" Une étudiante en psychologie lève alors la main... le guide est vraiment étonné! "D'accord, alors pour faire fonctionner cette belle machine, ça nous prendrait des techniciens, non? Nous avons des techniciens ici??" Encore une fois, il ne s'attend pas à ce que deux étudiants en génie lève leurs mains. "Bon d'accord! C'est bien parfait cette petite machine, mais elle est alimentée par le réseau de la ville. Qu'es-ce qu'on fait, les ingénieurs, en cas de panne?" À ce moment, son assistante frappe l'alimentation électrique de la salle. Il sort une petite lampe torche, la tend aux ingénieurs, et leur pointe une affiche au mur, expliquant en Allemand le fonctionne de la machine. Puis, il précise que nous avons seulement une réserve de 2 minutes d'oxygène, et demande aux autres étudiants de paniquer. La machine peut être alimentée en tournant deux manivelles. Or, cela est très dur et exigeant. Il ne s'agit clairement pas d'une option viable. Nous continuons la visite. Après avoir fait la visite de ce bunker civil, nous arrivons devant une petite porte verte. Le guide nous préviens : "Ne laissez surtout pas la porte se fermer avant que tous ne soient passés". Nous enjambons la porte pour nous retrouver sur un quai de métro. Le bunker est séparé du métro par une simple porte de métal verte. Il ne s'agit pas qu'une porte sophistiquée, étanche, mais seulement d'une porte la plus simple qu'il soit.

Nous prenons ensuite le métro se rendre à la station suivante. Arrivés sur le quai, le guide nous explique comment les rails se bloquent avec des portes étanches de plus d'un mètre d'épais. Ici, nous avons 4 mètres de béton au-dessus de la tête, donc c'est très sécuritaire en cas de catastrophe nucléaire. La station servirait aussi à vider le bunker, puisque des trains pourrait partir de celle-ci avec les réfugiés à leurs bord. Ensuite, nous nous dirigeons vers une nouvelle porte, toute aussi simple que la précédente. Celle-ci est débarrée. Nous entrons dans un minuscule halle, où se trouve un interrupteur parfaitement digne de la guerre froide (en métal, vert défraichis, rouillé même). En appuyons sur cet interrupteur, on entre en communication avec les gens dans le bunker, qui nous ouvre la porte vers une salle de décontamination. Nous entrons ensuite dans une infirmière, visitons la salle de traitement des eaux, puis terminons notre visite dans un dortoir remplit de lits de camps avec des toiles de plastiques. Il nous explique alors comment les habitants ne pourraient pas dormir plus que deux heures, et à quel point les conditions de vie sont mauvaises. Après deux semaines, les réserves de nourriture et d'eau sont épuisés. L'approvisionnement en air est alors coupé, les portes s'ouvrent automatiquement et les gens doivent sortir. En gros, ils vivent deux semaines de calvaire avec une forte possibilité de mourir à leur sortie. Et s'ils ne meurent pas, que reste-t-il pour eux? La ville est complètement détruite, et 99% de la population est morte. Le guide repose sa question "Si demain une guerre nucléaire se déclare, où voudriez-vous être? Je ne sais pas pour vous, mais moi, je ne veux pas faire partie de ceux qui viendront dans un bunker". Le tour fini sur cette note plutôt dramatique.

En soirée, nous avons à nouveau rendez-vous au Beach Bar sur Bernauer Strasse. Après avoir joué pendant une heure et demi, je retourne à mon appartement avec un de mes colocataires, et nous nous faisons un bon petit souper maison (pâtes carbonara, saucisses, piment, oignon, sauce maison avec parmesan).

Posted by Travelling_rox 13:47 Archived in Germany Comments (0)

Montag, den 18. Juli

Lundi le 18 juillet

sunny 23 °C

Aujourd'hui, après les cours, je décide que je vais prendre l'après-midi pour moi, seule, puisque je suis la seule étudiante enthousiaste à l'idée de faire un détour pour aller ici :
Oxfam shop dans Prenzlauer berg, Schonhauer Allee 118a. On y trouve divers articles seconde main, mais aussi une très belle variété d'aliments équitables

Oxfam shop dans Prenzlauer berg, Schonhauer Allee 118a. On y trouve divers articles seconde main, mais aussi une très belle variété d'aliments équitables

Nos amis les rats. Berlin regorge de magniques graffitis!

Nos amis les rats. Berlin regorge de magniques graffitis!

Alors, je vous préviens tout de suite que cette journée se mérite une carte Google. Vous la trouverez à la fin de ce message. Pour me rendre à la boutique Oxfam la plus près de l'école, je prends le Tramway M10 depuis Bernauer Strasse, jusqu'à Eberwalder Strasse (point A - point B). Je marche ensuite jusqu'à la boutique (point B-C). Après avoir fait le plein de chocolats équitables, je prends le S-bahn (train de ville, du point C-D), vers Alexanderplatz (point D sur la carte), avec l'intention d'y prendre un transfert pour me rapprocher du lieu que j'ai en tête de visiter. Changement de plan : j'ai envie de marcher. Je prends donc la direction de Unter den Linden, afin de me diriger vers Tiergarten, après duquel ce trouve ma destination. Arrivée près de Unter den Linden, je remarque un événement Volkwagen, faisant la promotion de la nouvelle Beetle. Je décide donc de m'en rapprocher. Une chose entraînant l'autre, je remarque ensuite Friedrichswerdersche Kirche, sur Werderschen Markt.
Friedrichwerdersche Kirche est devenue le Schinkelmuseum : Musée gratuit, en l'honneur de Karl Friedrich Schinkel, architecte.

Friedrichwerdersche Kirche est devenue le Schinkelmuseum : Musée gratuit, en l'honneur de Karl Friedrich Schinkel, architecte.

In Friedrichswerdersche Kirche

In Friedrichswerdersche Kirche


Je m'engouffre par la suite sur Französische Strasse, curieuse de voir ce quelle recèle, décision que je ne regrette aucunement! Si ce n'avais été de cette promenade sans but précis, je n'aurais jamais vue le Gendarmenmarkt (point E).
Gendarmenmarkt

Gendarmenmarkt


Il s'agit d'une place publique datant de 1773. Gendarmenmarkt doit son nom au régiment "Gens d'Armes" qui occupait jusque là ce lieu. Il est bordé de la Französischen Dom (Cathédrale française), de la Deutschen Dom (Cathédrale allemande) et de la Konzerthaus, salle d'Opéra.
IMG_0618.jpgIMG_0620.jpg

En retournant vers Unter den Linden, je tombe sur une banque privée affichant un compteur particulier.
Le chiffrier du haut indique l'accroissement par seconde, et celui du bas le montant total de la dette de l'État allemand. En dessous, c'est signé la Fédération du devoir des contribuables.

Le chiffrier du haut indique l'accroissement par seconde, et celui du bas le montant total de la dette de l'État allemand. En dessous, c'est signé la Fédération du devoir des contribuables.


Un peu plus loin, j'arrive au Komische Oper, littéralement l'Opéra étrange.
Komische Oper Berlin

Komische Oper Berlin

Enfin, je décide d'aller voir le Bureau du Québec à Berlin, qui est dans l'immeuble à droite de la Brandenburger Tor, soit au-dessus de l'Ambassade de la France et en face de celle des États-Unis. Fait amusant, l'Ambassade du Canada se trouve quant à elle près de Potsdamer platz, un autre quartier prestigieux de Berlin, mais bien plus loin des autres ambassades et du Reichstag.
Bureau du Québec à Berlin, le drapeau du Québec se cache malheureusement de l'autre côté...

Bureau du Québec à Berlin, le drapeau du Québec se cache malheureusement de l'autre côté...


Comme il semble impossible de trouver l'entrée pour le Bureau du Québec à Berlin, je décide de continuer jusqu'au Reichstag, afin prendre des informations pour en visiter la coupole. Comme je le savais déjà, cette visite est gratuite, il faut seulement s'inscrire préalablement (min. 3 jours avant) en ligne. Je prends donc le temps de me reposer un peu dans le parc s'étendant devant le Reichstag (point F).
Reichstag

Reichstag


En relevant ma tête, je vois Hauptbahnhof (point G sur la carte, à 1km du Reichstag), la nouvelle station ferroviaire, fierté des berlinois. Cela tombe bien, j'y suis passée en train, en revenant de Potsdam, samedi dernier et m'étais promise d'y revenir pour prendre quelques clichés. Je décide donc de m'y rendre.
Bombardier vous souhaite la bienvenue à Berlin!

Bombardier vous souhaite la bienvenue à Berlin!

Hauptbahnhof

Hauptbahnhof


Par la suite, je prends le chemin vers Tiergarten. Plutôt que de retraverser le Spree vers le Reichstag, je décide de suivre un sentier bordant le Spree.
Pont enjambant le Spreeweg.

Pont enjambant le Spreeweg.


Je me rends ainsi au Schloss Bellevue (oui, oui, Bellevue, point H sur la carte). Il s'agit d'un joli petit palais situé aux abord de Tiergarten, tout près de la Victoire. D'abord une résidence d'été d'un prince allemand, c'est aujourd'hui la résidence officielle du Président de la République allemande.
Schloss Bellevue

Schloss Bellevue

Après avoir admirée un moment cette magnifique résidence, je me dirige vers ma destination principale de la journée, Charlottenburg Schloss (point J sur la carte). Toutefois, après avoir marchée jusqu'à Ernst-Reuter-platz (point I), je remarque qu'il me reste encore une bonne distance à faire avec d'atteindre ma destination, et décide de prendre un autobus. Le service de transports en commun de Berlin abusant totalement d'efficacité, il y a justement un autobus qui passe sur cette place pour se rendre à Charlottenburg Schloss! En plus, ici, on attend rarement un moyen de transport plus de 5 minutes durant la journée. Me voici donc devant cette magnifique résidence luxueuse :
Charlottenburg schloss

Charlottenburg schloss


Malheureusement, celle-ci est fermée aujourd'hui. Oui, après tout ce trajet, ma destination finale n'est pas accessible. Je peux tout de même vous dire de celle-ci qu'elle abrita des empereurs prusses. Son nom lui vient de Friedrich III, qui nomma la Palais ainsi en l'honneur de sa femme, Sophie-Charlotte, après la mort de celle-ci. Le château renferme das Bernsteinzimmer, la chambre d'ambre. Les murs de cette pièces sont entièrement couvertes d'ambre, et elle a souvent été désignée comme étant la huitième merveille du monde. Elle fut donnée en cadeau au Tsar Pierre le Grand. Volée par les nazis, elle est considéré comme perdue depuis la Seconde guerre mondiale. Cette pièce contenait plus de Six tonnes d'ambre. Une reconstruction a été inaugurée en 2003 au Palais Catherine, en Russie.
Charlottenburg schloss

Charlottenburg schloss

IMG_0678.jpg

Pour terminer mon excursion, je me rends à la Station de U-bahn Richards-Wagner (point K), afin de me rendre chez-moi par métro. La station de métro la plus près de chez-moi étant au point L, je marche de là jusqu'à chez-moi, en point M. Au total, j'ai marchée 10.1 kilomètres aujourd'hui.
Mes déplacements de la journée, totalisant 10.1km

Mes déplacements de la journée, totalisant 10.1km

Posted by Travelling_rox 12:49 Archived in Germany Comments (0)

(Entries 26 - 30 of 45) « Page 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 »